De la com', toujours de la com': la circulation alternée dans Paris.

par Lapineige

publié dans Actu , Coups de gueule...de lapin !

Mise à jour: Correction d'une erreur de date, et du montant de l’amende, 22€ et non pas 20.

Bonjour tout le p'tit monde !

Vous le savez tous, mardi dernier la circulation alternée dans Paris a été mise en place. Un joli plan de communication.... La preuve:

Déjà, le gouvernement a mis bien du temps à réagir et à mettre en place cette mesure, après presque une semaine de pic de pollution... Et chose bien étrange, il la met en place lundi, alors que depuis ce week-end est annoncé pour mercredi un coup de vent sur la moitié nord, coup de vent bienvenu pour disperser les particules fines.

Traduction: une mesure d'une seule journée (ce qui est en soit ridicule, la pollution ne s'en va pas comme ça à la demande), à veille d'un coup de vent, histoire de la faire croire efficace alors que c'est la météo qui disperse cette pollution.

Et c'est pas fini !

Cette circulation alternée ne dure que 24h, ce qui est bien trop court pour avoir un effet, on l'a dit. Mais en plus elle est faite de façon totalement arbitraire: seul les numéros impairs peuvent circuler. Donc déjà les gars qui en des voitures avec numéros pair sont dans la mélasse (je reste poli :-P), et il n'y a aucune contrepartie le lendemain pour les impairs (les gars de Closer auraient-ils un numéro pair ? xd)..

Mise à jour: Ça y est on connait le pourquoi du comment: Grève des bus ce mardi. Ces imbéciles (oui je m'énerve) font grève au seul moment ou le service va être utilisé massivement, alors que cela relève d'un problème de santé publique.

Revenons en au choix des véhicules circulant. C'est une pollution aux particules fines. Or les moteurs essence rejettent principalement du CO2, pas de particules fines. Idem pour les moteurs Diesel récents (équipés de filtre à particules), contrairement aux véhicules Diesel plus anciens. Donc cette mesure est appliquée aveuglément.

Ça m'a tout l'air d'un bon plan de com', d'une mesure démagogique: Pendant que l'on occupe les médias, on parle pas des "vrais" problèmes...

Ces mêmes médias se font d'ailleurs royalement avoir (ou en sont en quelque sorte "complices", je laisse ce point à votre libre appréciation), en relayant massivement la mesure: ainsi lundi soir, sur le journal de FR2 (mais c'est du même acabit sur les autres chaînes, publique ou non), le sujet sur la pollution a duré 10 minutes, alors que celui sur le vol de bijouterie a duré 1 minute !

Parlons en d'ailleurs de ce sujet sur les bijouteries volées: on voit très clairement que ces vols sont orchestrés par une bande organisé, et ce depuis 1 an. Et les voleurs s'enfuient dans la rue, à pied ! Pas un policier pour les arrêter bien sûr. Pendant ce temps, 750 (oui 750 !) policiers ont été mobilisé pour verbaliser les pauvres conducteurs qui se rendent au travail, emmènent les enfants à la crèche, etc, et qui manque de peau, ont une plaque paire !

Ok je vais être sympa, et je ne vais pas râler sur le coût de réquisition des 750 policiers. Et vous savez pourquoi ?

Tout simplement parce que chaque automobiliste verbalisé a payé une amende de 22 € !
Sachant que 15 000 conducteurs ont été arrêtés, imaginons que 1 sur 2 ont payé une amende: Faites le calcul, on tombe sur une jolie petite somme de 165 000 € dans les caisses ! C'est un peu comme les radars... Une mesure de santé publique au départ, qui devient vite un impôt déguisé.

Bon allez, pour reconnaitre au moins un avantage à cette mesure, certaines personnes ont pu réaliser que le covoiturage, c'est possible ! Pour les transports en commun c'est un autre problème, notamment parce que le métro parisien est saturé.

Faites attention tout de même: les médias on à l'occasion vanté les mérites du vélo (et des vélib' parisien), mais c'est la pire chose à faire que de prendre le vélo un jour de pic de pollution: vous êtes bien plus exposé que dans une voiture, et en plus comme vous faites un effort, vous vous en prenez encore plus dans le nez !

PS: Au passage, petit conseil à ceux qui font du vélo en ville (par expérience, je le prends tout les jours à la belle saison): tenez vous à l'écart autant que possible des centres villes et lieux très fréquentés par les automobilistes. De préférence choisissez un chemin passant à l'extérieur de la ville, sur une piste cyclable éloignée, au pire des cas séparées par une petite haie de la route. Et surtout ne collez pas les voitures au cul, à la sortie du pot échappement, la dose nocive est bien plus forte !

NB: Et pour les gens du sud, comme moi, qui se disent qu'ils sont protégés, que ce n'est que pour les gars du nord, que nous on s'en fout (remarque que j'ai beaucoup entendu ces derniers temps), sachez que nous ne sommes pas plus à l'abri qu'au nord. Et oui la France est un petit pays....

Le week-end dernier, j'étais en montagne, dans les Pyrénées. Déjà rien qu'en y allant, le nuage de pollution autour de ville comme Toulouse ou St Gaudens était bien plus visible que d'habitude. Dès que l'on se trouvait à plus haute altitude (soyons franc, j'étais au ski ^^), on ne pouvais manquer le nuage rougeâtre sur la plaine....

C'est dit.

Post-Scriptum: Si vous avez des remarques par rapport à cet article, des précisions, des complétements, des choses à corriger, n’hésitez pas à réagir en bas de cette page.

Merci à tous d'avoir lu ma petite tartine, que vous soyez d'accord ou non.

Commenter cet article